Réaliser son torchis avec les rameaux d'une haie champêtre

Au-delà d'être nourricière et créatrice de biodiversité, la haie champêtre peut également nous fournir les rameaux nécessaires à la réalisation d'une cloison en torchis.

Le principe du torchis  est de remplir de terre paillée des ossatures en bois  nommées en France "colombage" ou "pans de bois", soit sous forme de boudins ou de boules écrasées.

 

Pour réaliser la cloison, nous avons utilisé du saule et du cornouiller sanguin. Vous pouvez également prendre du noisetier. Les rameaux sont verts, nous n'attendons pas qu'ils sèchent car ils perdent de leur souplesse en séchant.

Nos liteaux horizontaux sont espacés de 20 cm, nous prenons donc des rameaux de 60 à 80cm permettant de réaliser le plessis.

 

La terre à torchis

On peut soit la trouver sur place, soit se la procurer chez un fournisseur

spécialisé. Souvent de couleur ocre jaune, elle se retrouve généralement

sous la couche de terre arable de 10 à 20 centimètres de profondeur/

On peut éventuellement pratiquer une analyse rapide de la terre pour

savoir si elle convient. Deux tests peuvent être facilement réalisés :

celui du cigare (permet de vérifier en outre si la terre est trop argileuse)

et celui de sédimentologie dit test de la bouteille (pour son rapport silt/

argile - sables-graviers).

Les tests et la mise en oeuvre du torchis feront l'objet d'un autre article

 

pose des rameaux sur l'ossature principale
pose des rameaux sur l'ossature principale

La terre à bâtir, Matériau du XXIe siècle

 

Les qualités écologiques et constructives de la terre crue en font un

matériau d’avenir incontournable :

  •  sa grande inertie thermique lui permet de temporiser les écarts de température. Son coefficient de conductibilité (propriété des corps à transmettre la chaleur par conduction) est relativement bas ; plus elle est chargée en fibres, comme c’est le cas du torchis, plus elle apporte une isolation ;
  • elle régule le taux d’humidité de l’air en évitant les phénomènes de condensation et de moisissure ;
  • elle absorbe les odeurs ;
  • elle apporte une correction acoustique ;
  • elle diminue les nuisances des ondes électromagnétiques ;
  • très plastique, elle permet une grande créativité : ainsi, sur les constructions anciennes, on retrouve des cache-moineaux, des bandeaux ou des motifs formant décor. De même, le torchis accepte facilement les légères déformations de la structure à pans de bois.

Le torchis décline bon nombre de ces qualités auxquelles peut

s’ajouter la recyclabilité du matériau : il est toujours possible de

réemployer du torchis ancien, débarrassé de ses impuretés.


Écrire commentaire

Commentaires: 0

 

Chapeau & Bottes

Amélie Bourquard

contact@chapeau-et-bottes.fr

 

 33190 Saint-Sève //  35 minutes de bordeaux en train