Les fondations cyclopéennes : une méthode de construction atypique

La préparation des ateliers MaT[i]erre de Chapeau et Bottes, nous réalisons une structure de 20m² qui accueillera les différentes techniques de construction en terre crue.

Nous avons monté d'ossature l'année dernière et nous réalisons à présent les fondations.

En s'appuyant sur l'expérience d'autoconstruction de notre maison, nous avons décidé de réaliser des fondations cyclopéennes.

 

Voici une définition :

Se dit d’un appareil irrégulier formé d’énormes blocs, sommairement dégrossis, posés les uns sur les autres avec des cailloux comblant les interstices.

 

Le principe est assez simple, il consiste à placer des pierres des plus grosses (en fond de fouille) au plus petites et de les noyer dans un béton de chaux. 

 

Ce type de fondation est moins énergivore que les fondations en béton armée et aussi plus souple, ce qui permet de suivre les déformations du sol et du bâtiment dans le temps. Cette technique traditionnelle utilisée depuis des millénaires n’a cependant aucune reconnaissance officielle.

 

Ci-dessous je vous ai mis quelques photos des fondations cyclopéennes pour notre maison

 

A titre d'information pour notre maison, nous avons réalisé les fouilles sur 80 cm de profondeur et 60 cm de largeur

Nous avons utilisé 20 M3 de pierre, de la chaux, des bambous et de la grave

Notre recette (attention elle est propre à notre lieu )

  • 1.5 seau d'eau
  • 8 pelles de graves
  • EM : micro-organismes bénéfiques 
  • 1 part de pouzzolane
  • Chaux 1/2 sac
  • 8 pelles de grave
  • ajuster avec l'EAU

 

Plus d'informations : 

http://www.areso.asso.fr/spip.php?article56


Écrire commentaire

Commentaires: 0

 

Chapeau & Bottes

Amélie Bourquard

contact@chapeau-et-bottes.fr

 

 33190 Saint-Sève //  35 minutes de bordeaux en train